Observation directe et enquête de terrain

« Le travail de terrain sera envisagé ici comme l’observation des gens in situ : il s’agit de les rencontrer là où ils se trouvent, de rester en leur compagnie en jouant un rôle qui, acceptable pour eux, permette d’observer de près certains de leurs comportements et d’en donner une description qui soit utile pour les sciences sociales tout en ne faisant pas de tort à ceux que l’on observe. Même dans le cas le plus favorable, il n’est pas facile de trouver la démarche appropriée ».

HUGHES, E.C. 1996. “La place du travail de terrain dans les sciences sociales.”, in Le regard sociologique, Paris: EHESS, p.267.

Présentation et objectifs du cours

Cours assuré dans le cadre du Master de sociologie de Sciences Po, Paris.

Ce cours vise à familiariser les étudiant.e.s avec la méthode d’observation directe, qu’elle soit utilisée de façon ponctuelle ou comme méthode principale dans le cadre d’une enquête de terrain plus large. Il prend appui sur la réalisation par les étudiant.e.s d’une mini-enquête de terrain par observation sur un thème de leur choix. L’enseignement vise à dépasser la « fausse évidence » de la méthode d’observation, en montrant qu’il ne suffit pas d’ « être présent.e » dans une situation sociale pour bien l’observer. La pratique de l’observation suppose un ensemble de choix méthodologiques (choix et délimitation du terrain, degré de participation, rôle adopté sur le terrain, position d’observation, définition d’une grille d’observation), mais aussi de la rigueur, de l’attention, ainsi que la mise en œuvre d’un savoir-faire. Celui-ci s’acquiert principalement par l’expérience, mais peut aussi se nourrir de la lecture de comptes-rendus d’enquêtes ainsi que des analyses méthodologiques produites par d’autres sociologues au cours de leurs enquêtes de terrain.

Les séances sont organisées autour du déroulement du travail de terrain des étudiant.e. Plusieurs points méthodologiques sont abordés au fil des séances : conduite du travail de terrain et relation enquêteur/trice-enquêté.e.s, supports de restitution, participation, engagement et rapport au terrain, enjeux déontologiques de l’enquête de terrain, rédaction du compte-rendu, restitution aux enquêté.e.s. Nous insisterons particulièrement sur l’articulation entre choix méthodologiques et choix théoriques (problématique, construction de l’objet), ainsi que sur l’importance de l’écriture au fur et à mesure du travail de terrain. L’écriture est essentielle non seulement comme moyen de collecte des données et étape essentielle de l’analyse, mais aussi comme support de la réflexion méthodologique qui doit accompagner la conduite du travail d’enquête.

 Documents de support :

Bibliographie : ouvrages et articles méthodologiques

Bibliographie : quelques exemples d’enquêtes de terrain

Observation directe et enquête de terrain : un lexique

Fiche pratique : à quoi sert un journal de terrain?

Fiche pratique : Définir et analyser son rôle en tant qu’observateur/-trice sur le terrain

Fiche pratique : Comment rédiger un compte-rendu d’observation?