Handicap et citoyenneté

Cours exploratoire de première année, Collège universitaire de Sciences Po, Paris.

Présentation

Traditionnellement pensé comme une question médicale et une tragédie personnelle, l’enjeu du handicap a été doublement reformulé depuis quelques décennies sous l’effet des mobilisations collectives des personnes handicapées elles-mêmes.

D’une part, ces mobilisations ont pointé le rôle des sociétés dans la production des situations de handicap : pour une personne en fauteuil, l’escalier produit le handicap au moins autant que la paraplégie. D’autre part, ce mouvement social a promu l’inscription juridique et la mise en œuvre de droits pour les personnes handicapées, diversement définis en termes de droits civiques antidiscriminatoires (selon le modèle de l’Americans with disabilities Act de 1990 par exemple) ou de droits humains fondamentaux (tels que les promeut notamment la Convention de 2006 des Nations-Unis relative aux droits des personnes handicapées – CDPH).

C’est au confluent de ces dynamiques que se pose aujourd’hui la question de la citoyenneté des personnes handicapées. Question juridique certes, mais aussi question sociale et politique. Pour l’appréhender dans le cadre de ce cours-séminaire d’exploration, nous mobiliserons (de façon non exhaustive) les apports du droit, de l’histoire, de la sociologie et de la science politique, tels qu’ils se combinent dans le foisonnant champ interdisciplinaire des études sur le handicap (disability studies). Ce faisant, nous utiliserons le cas du handicap comme point de départ d’une réflexion sur la production des catégories de connaissance et leur circulation entre disciplines, mais aussi entre action publique, monde militant et monde académique. Nous nous concentrerons sur le cas français, tout en développant des éclairages comparatifs (notamment états-unien et britannique) et en prenant en considération les dynamiques internationales, essentielles dans ce domaine.

Syllabus du cours

Plan

[Les diapos pour chaque chapitre sont accessibles en cliquant sur le titre]

  1. Introduction
  2. Définitions du handicap
  3. Expériences du handicap
  4. Les droits des personnes handicapées à l’international (Etats-Unis, ONU)
  5. Les politiques du handicap en France
  6. Éducation
  7. Emploi
  8. Droits sociaux et citoyenneté sociale
  9. Accessibilité
  10. Participation politique
  11. Accès à la culture, aux sports et aux loisirs
  12. Conclusion

Objectifs pédagogiques

Objectifs spécifiques au cours :

  • Analyse de la citoyenneté des personnes handicapées, dans les textes et en actes
  • Application, au cas du handicap, des ressorts d’analyses disciplinaires présentés dans les grands cours introductifs de première année
  • Notions clés : modèles médical, social et interactif du handicap, éducation inclusive, aménagements raisonnables, discrimination, conception universelle, compensation.
  • Définition des droits des personnes handicapées selon la CDPH et principales dispositions de la loi française du 11 février 2005
  • Compréhension des obstacles contemporains à différentes formes de participation sociale des personnes handicapées

Contribution du cours au développement de savoir-faire transversaux :

  • Travail en groupe
  • Communication orale : prise de parole en public (participation aux discussions en cours)
  • Capacité de synthèse et d’analyse critique
  • Compréhension écrite et compétences rédactionnelles
  • Réflexivité et récit d’une expérience d’apprentissage personnelle

Format pédagogique et modalités d’évaluation

Approche pédagogique :

Ce cours s’inscrit dans une démarche de pédagogie active, dans laquelle des dispositifs sont mis en place pour favoriser un apprentissage et une appropriation des connaissances par les étudiant.e.s pendant le temps de cours (en séance). Des moments de réflexion par paires seront régulièrement organisés pendant les séances. La participation orale pendant les cours est fortement encouragée.

Les modalités d’évaluation visent à favoriser l’investissement des étudiant.e.s dans l’apprentissage dès le début du cours et à équilibrer cet engagement tout au long du semestre, en évitant ainsi la fréquente surcharge de travail en fin de semestre.

Validation du cours :

Trois travaux personnels sont demandés, représentant 90% de la note finale. Ces travaux devront être téléchargés par le biais de la plate-forme Moodle. La participation au cours compte pour 10% de la note finale. Voir informations complémentaires dans le syllabus complet.